• Note d'information suite rendez vous avec l'inspecteur de circonscription

    Rappel des actions menées :

    Jeudi 30 janvier : Prise de contact téléphonique avec l’inspection académique de Bordeaux (en charge du personnel remplaçant), qui nous a renvoyée vers l’inspecteur de circonscription.

    6 février : Courrier à l’inspection académique pour alerter sur la situation des écoles de Tresses

    10 février : Rassemblement devant l’école élémentaire à l’initiative de l’association des parents d'élèves, en présence du maire et du journal Sud ouest

    11 février : Parution de l’article dans le journal : « Privés de cours scolaires »

    13 février : Affectation par l’inspection académique de Bordeaux, d’un remplaçant sur la classe de la dernière enseignante absente.

    14 février : Rendez-vous entre l’inspecteur de circonscription et les représentants des parents d’élèves

     Compte rendu de l’entretien avec l’inspecteur de circonscription :

            L’inspecteur ne nie pas les soucis rencontrés avec le non remplacement des enseignants, que ceux-ci soient prévus ou non. Son rôle consiste à affecter les ressources dont il dispose de manière à assurer, la continuité de service.

           Cependant il faut savoir que ses ressources sont très limitées. Pour environ 400 enseignants sur la circonscription de l’entre deux mers, il ne dispose que de 4 personnes dont une avec des décharges syndicales.

            Son quota initial était de 10 auquel l’inspection académique de Bordeaux, en a réquisitionnés 5 pour des remplacements longue durée (comme des congés maternité par exemple), et un(e) a démissionné(e). A cela s’ajoute une recrudescence des absences (jeunes mamans et personnel vieillissant).

          L'ensemble du territoire se retrouve en pénurie ce qui ne permet pas l’échange de moyens humains entre les différentes circonscriptions.

            L’inspecteur nous a fait part de son impuissance à trouver des solutions. Il subit la situation et se retrouve coincé entre l'académie qui lui demande de "gérer" la situation et le mécontentement des parents.

          Force a été de constater que notre action du 10 février suivie de l'article de presse ont été pour beaucoup dans le remplacement "avancé" de l'enseignante absente. L'académie n'appréciant pas la mauvaise presse au point de reprocher à notre inspecteur de circonscription de ne pas avoir gérer une situation ingérable.

         Il est fort dommage d'être obligé d'en arriver là pour obtenir le minimum que nous, parents, attendons de l’École publique, c'est à dire un enseignant par classe.

          Nous avons donc décidé d'écrire à notre député mais aussi au ministre de l'Education Nationale pour l'alerter de cette situation en espérant que nous ne serons pas les seuls à les interpeller sur l'urgence et l'importance de mettre en œuvre des solutions efficaces.

     En attendant, merci à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à cette mobilisation.

     L'équipe des représentants des parents d'élèves de Tresses


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :